Espace propriétaires 0
Facebook
Google +
Twitter

Il ne faut pas attendre que le bien soit loué pour déduire les charges

Publié le 07 février 2019

Frais et charges sont-ils déductibles si le logement n’est pas encore loué ? Trois situations s’offrent aux propriétaires immobiliers dans le cadre de leur situation face à l’impôt rappelle, dans sa chronique, le président de Fidroit, Olivier Rozenfeld.

Question à un expert. Quel traitement fiscal est-il réservé aux intérêts bancaires et aux autres charges supportées par les propriétaires immobiliers ?

Trois situations sont possibles : soit vous occupez le bien comme votre résidence principale, soit vous louez un bien immobilier ou, enfin, vous pouvez acheter un bien qui sera ensuite destiné à la location.

Dans le premier cas, peu importe la nature de vos charges, elles ne sont pas déductibles faute de disposer de revenus attachés à cet actif, condition essentielle exigée par la loi.

Charges déductibles l’année de leur paiement

Dans le second cas, c’est-à-dire si vous louez, nu, un appartement, une maison ou un bureau, vous relevez des revenus fonciers. Les intérêts d’emprunt, travaux et autres charges (taxe foncière…) sont des dépenses engagées en vue de l’acquisition ou de la conservation du revenu. Ces frais peuvent être soustraits des revenus fonciers. Pour l’administration fiscale, ce sont des « revenus imposables, charges déductibles ».

Mais doit-on attendre que le bien soit loué pour déduire les charges ? Pas du tout ! Même si le bien n’est pas encore loué, la défalcation est possible. Dans sa déclaration d’impôt sur le revenu, il est conseillé d’indiquer de façon manuscrite l’intention de donner l’immeuble en location. Pour que l’avantage consenti ne soit pas remis en cause, il faut procéder à toutes les diligences pour trouver un locataire, ce qui atteste de votre volonté de louer. Attention, ces charges sont déductibles l’année de leur paiement et non l’année de la mise en location.

Source: www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/28/immobilier-il-ne-faut-pas-attendre-que-le-bien-soit-loue-pour-deduire-les-charges_5415558_3234.html