Espace propriétaires 0
Facebook
Google +
Twitter

Fiscalité immobilière 2019 : 7 nouveautés pour les locataires et propriétaires

Publié le 28 février 2019

Locataires comme propriétaires immobiliers, chaque année, il y a du nouveau pour vous ! Découvrez les changements et les nouveautés pour l’année 2019.

1. Réduction de la taxe d’habitation

Comme annoncé dernièrement par le gouvernement, l’exonération progressive continue en 2019. 80% des Français bénéficieront d’une réduction de 65% de leur taxe d’habitation sur la résidence principale. Seuls 20% des foyers les plus aisés restent exclus de cette mesure.

2. Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour les économies d’énergie dans la maison est prolongé. Ainsi, il est élargi au remplacement de fenêtres simple vitrage par des fenêtres double vitrage. Les dépenses de pose d’équipement de chauffage à énergie renouvelable ou de dépose de cuve à fioul deviennent éligibles.

3. Réduction d’impôt Pinel

Le dispositif est étendu la rénovation ou de transformation en logement. La réduction d’impôt est toujours comprise entre 12 et 21% de l’investissement selon la durée de l’engagement de location et le coût des travaux de rénovation devra représenter au moins 25% du coût total de l’opération d’achat.

4. Réduction Censi-Bouvard

La réduction d’impôt Censi-Bouvard au taux de 11% est prolongé jusqu’à la fin 2021. Elle concerne l’acquisition de logements avec services pour personnes âgées, dépendantes ou handicapées ou pour étudiants.

5. Obligation de distribution des SIIC

Les sociétés d’investissements immobiliers cotées (SIIC) sont exonérées d’impôt sur les sociétés lorsqu’elles distribuent un minimum de bénéficesissus des plus-values réalisées, des locations et des dividendes des filiales.

6. Impôt sur la fortune immobilière

En 2019, il n’est plus possible de déduire en totalité les empruntssouscrits par une société pour l’acquisition d’un immeuble ou de titres de sociétés immobilières. Les dettes sont également limitées.

7. Biens ruraux loués à long terme

Le seuil au-delà duquel l’exonération de droits de mutation à titre gratuit passe de 75 à 50% pour les biens ruraux loués à long terme est relevé à 300 000€. La mesure ne concerne que les droits de succession ou de donation, et ne s’applique pas à l’IFI.

 

Source: https://www.maison-travaux.fr/maison-travaux/budget/immobilier/fiscalite-immobiliere-7-nouveautes-2019-234540.html