Espace propriétaires 0
Facebook
Google +
Twitter

Les records continuent à tomber sur les taux d'emprunt immobiliers!

Publié le 23 avril 2019

Cela se confirme, le printemps 2019 sera certainement celui de tous les records pour les taux immobiliers ! On avait d’abord vu certaines offres se rapprocher de 0 sur des durées très courtes avec du 0,2% sur 7 ans pour des profils à hauts revenus (au moins 80.000 euros par an).

De gros efforts des banques sur les durées longues
Les records se sont ensuite portés sur les durées longues, très utilisées par les jeunes et les primo-accédants pour pallier la hausse des prix de l’immobilier. Les courtiers parviennent à descendre pas loin de 1% sur 25 ans pour les meilleurs profils. Vousfinancer a ainsi obtenu en mars un taux incroyable de 1,05% sur 25 ans à Nantes, pour un prêt de 450.000 € destiné à un couple de hauts fonctionnaires, primo-accédants, avec 7.000 € de revenus mensuels à deux et 80.000 € d’apport.

1,4% sur 30 ans
Certaines banques vont même plus loin pour accompagner ce type de clientèle sur des durées encore plus longues comme le 30 ans. Le courtier Credixia mentionne ainsi un taux exceptionnel de 1,4% sur une durée de 30 ans, réservé aux emprunteurs de moins de 36 ans.

0,7% sur 20 ans
Sur le 20 ans, qui correspond globalement à la durée moyenne sur laquelle les Français empruntent aujourd’hui (245 mois en moyenne selon le baromètre Crédit Logement/CSA), Artémis courtage vient de signaler un taux jamais vu auparavant de 0,7% et un autre, aussi exceptionnel, de 0,9% sur 25 ans. Certes, ces deux offres restent réservées à de très hauts revenus (+ de 100.000 € par an pour un couple et + de 80.000 € pour une personne seule) avec au moins 15% d’apport mais elles tirent encore davantage vers le bas les taux moyens accordés à des clients lambdas.

Une baisse encore possible ?
« Le taux fixe de 0,7% que nous avons obtenu est à ce jour un record mais il n’est pas à exclure de voir apparaître des taux encore plus bas. En effet, la BCE a indiqué qu’il n’y aurait pas de hausse des taux directeurs en 2019 et l’OAT 10 ans se maintient à un niveau exceptionnellement bas (0,28%) », se risque même Ludovic Huzieux, directeur associé d’Artémis Courtage. 
D’après lui, 1% sur 20 ans peut devenir progressivement la nouvelle norme, c’est-à-dire le taux accordé en moyenne avant décotes réservées aux meilleurs profils. A ce niveau, cela multiplierait aussi les opportunités de renégocier son prêt pour tous ceux qui ont emprunté avant le début de l’année 2016. Globalement, un différentiel de taux de 0,8% peut déjà permettre de belles économies en fonction du montant restant à rembourser.


Source: Boursier.com