Espace propriétaires 0
Facebook
Google +
Twitter

Les villes où les prix des maisons flambent et celles où ils baissent !

Publié le 31 octobre 2019

Il est bon être propriétaire grenoblois. Dans la capitale iséroise, le prix du mètre carré des maisons (affiché sur les petites annonces) a bondi de 11% entre septembre 2018 et septembre 2019, selon le baromètre de SeLoger que Capital publie. A la vente, le prix du mètre carré ressort ainsi à 2.343 euros en moyenne. Besançon (1.834 euros, +9%), Rennes (2.701 euros, +6%), Villeurbanne (3.488 euros, +5%) et Reims (2.067 euros, +1%) sont également les villes où les tarifs des villas augmentent le plus sur un an.

Comment expliquer une telle augmentation ? A Villeurbanne par exemple, la ville compte plus de sept acheteurs par annonce pour ce type de bien. Une énorme tension que l’on retrouve également à Grenoble, ville dans laquelle on retrouve près de trois acheteurs par annonce. Conséquence directe, il va falloir s’activer pour pouvoir devenir propriétaire, car la forte demande raréfie l’offre et diminue les délai de vente* des biens : - 36% à Villeurbanne et - 21% à Grenoble.

A l’inverse, les propriétaires messins (-8% du prix du mètre carré), angevins (-9%) et surtout perpignanais (-13%) ont de quoi faire grise mine. Dans ces 3 villes, le prix affiché du mètre carré oscille entre 2.200 et 2.400 euros. Une baisse tout simplement liée à la très faible demande.

A Perpignan, on compte un acheteur pour… cinq annonces ! Un chiffre en hausse de 20% sur un an certes (notamment à cause de la forte diminution du nombre de bien en vente), mais qui ne suffit pas à rattraper la trop faible tension initiale. A Metz, Lille Angers, la tension chute respectivement de 34% à 42% malgré la forte hausse du nombre de maisons à vendre sur un an. Comprendre donc que la demande est très faible. Le marché Lillois connaît le même sort, et la tension y est pour l’instant trop basse. Les propriétaires sont forcés de revoir leurs ambitions à la baisse.

* Le délai de vente, ou délai de disponibilité, est calculé en fonction de la date de première publication et la dernière date de publication d’une annonce.

** Généralement, la très forte tension sur les maisons s’explique que généralement, les utilisateurs de Se Loger cochent maison et appartement, même dans les grandes villes, même si l’offre est très faible.

 

Rejoignez le Réseau MeilleursBiens
100% Commissions - 100% Digital
plus d'informations ? Cliquez ici

Source: Capital