Espace propriétaires 0
Facebook
Google +
Twitter

PLUS DE TEMPS À PERDRE, LES BIENS IMMOBILIERS SE VENDENT EN MOINS DE 3 MOIS!

Publié le 11 juin 2019

En juin 2019, moins de trois mois suffisent pour vendre un appartement ou une maison dans la plupart des grandes villes. En contrepartie, les prix des logements ne cessent de grimper.

Tous logements confondus, les appartements et maisons mis en vente trouvent acquéreur moins de 3 mois dans la plupart des grandes villes, selon le spécialiste de l’évaluation immobilière Meilleursagents.com.

Avec le maintien des taux des crédits immobiliers à un niveau très bas, les acquéreurs hésitent peu avant de se décider un acheter un logement.

Excepté à Marseille, les délais moyens de vente ont gagné jusqu’à 8 jours (-2 jours Nice, -3 à Rennes, -4 à Strasbourg, -5 à Toulouse, -8 à Lille…). Ainsi, à Strasbourg par exemple, il faut désormais compter plus de 12 acheteurs pour 10 vendeurs et, à Lyon, 13 pour 10. À Paris et à Lyon, 40 jours suffisent en moyenne pour devenir propriétaire. En contrepartie, les prix des biens immobiliers sont en hausse, notamment dans la capitale.

On vend plus vite, mais aussi plus cher !

En juin 2019, le prix au mètre à Paris s’élève en moyenne à 9 679 euros, même si la barre des 10 000 euros est déjà franchie dans 12 arrondissements. Au cœur de la demande, on retrouve les petites surfaces (studio et 2 pièces), très prisées par les primo-accédants et les investisseurs.

Les familles désireuses d’acquérir des logements plus grands sont donc contraintes de se tourner vers la banlieue, mais avec 2,1 % d’augmentation depuis le 1er janvier, les prix de la petite couronne flambent littéralement dans certaines villes. Ainsi, en Seine-Saint-Denis, tandis que Montreuil et Les Lilas caracolent en tête (respectivement 6 000 €/m² et 5 800 €/m²).

En province, la tendance haussière se vérifie également dans les 10 plus grandes villes de France, puisque mis à part à Nice - encore en léger recul (- 0,1%) -, les prix ont fortement grimpé dans toutes ces communes (+ 0,7%).

 

 

Source: Le Particulier- Le Figaro